()

    avatar
    Admin
    Admin

    : 327
    :
    :
    :
    : 02/03/2008

    ()

       Admin 21 2008, 00:45

    ORIGINES GENEALOGIQUES:

    II. LES OULED SIDI BOUZID
    Boulefaa, Sohbi, Hassani, Zaid, Antar, Touhami, Habbib, Senouci, Gueffaf, Bouti, Bouzidi (de Larbaa), Guelloula, Hammani, Othmani, Mouattah, Labtar, Boumediene, Haddabi, Benbouzid, Mekhloufi.

    Source (allez consulter ce forum et sa page source)


    Aflou , ville hospitalire



    Dans cette grande Daira (Arrondissement jadis) qui aspire une mutation digne de son ampleur, de son histoire, comme celle de devenir Wilaya (Dpartement)ltranger la rgion sy sent vraiment chez lui. Loriginaire y vit en proie une sgrgation tribale impossible accepter de nos jours, le poussant mdire inconsciemment son voisin. Un voisin quil considre comme un frre quil ne peut en aucun cas ngliger dans les moments difficiles !

    Tu peux tre battu mort par un garon dAflou et finir par passer une bonne nuit chez lui, le ventre plein, gaiavec peut tre, lil au beurre noir, comme on dit

    Les diverses tribus qui composent Aflou, ont leurs communes et Dairas qui lencadrent, des distances qui ne dpassent pas quatre-vingt-dix kilomtres. Les tribus sont scindes en Achraf (nobles) par leur lien de parent notre prophte Mahomet (Que Dieu prie pour lui ainsi que pour les membres de sa famille, que son salue les rconforte) et les autres musulmans, sans doute originaires de pays.

    Les nobles portent le nom de leurs aeuls, avec un additif Sidi synonyme de matre . Ils sont issus du mme arbre gnalogique, leur origine commune va jusqu Fatima Ezzohra, fille du prophte Mahomet, en passant par Lokman fils dIdris le petit, fils dIdris le grand, fils dElhousseine el mouthana, fils dElhousseine essebti, fils de Fatima Ezzohra, fille de Mahomet et pouse de son cousin Ali ben Abitaleb, fils de Abdelmoutalib- Mahomet est le fils dAbdelah, fils de Abdelmoutalib - fils de Hachem, fils de Abdelmanef, fils de Kaci, fils de Kilab, fils de morra, fils de Kaabjusqu Adnan.

    Les Ouleds sidnacer (commune dAgneb) sont rpandus lchelle nationale. Les autres sont : Les Ouled sidi Hamza (daira de Brida - une fraction importante se trouve Msila. On les appelle Ouled sidi Hamla - ), les Ouleds sidi Belgacem (daira dEl-guetat), les Ouled sidi Bouzid (commune de sidi Bouzid), les Ouled sidi Youssef (commune de Tadjrouna)Aprs viennent les Beni-Hillal (commune de Ain sidi Ali), importants par leur nombre et leur histoire, ils sont rpandus dans beaucoup de rgions du pays, les Ouled Daoud (commune de Sebgag ), les Ouled Ali (commune de Oued morra), les gens dEl ghicha (commune dEl ghicha , aux cites touristiques importants et dont les habitant ont beaucoup contribus aprs lindpendance lAlphabtisation des habitants dAflou. Ils sont aussi conservateurs fidles, avec les Ouleds sidi Bouzid, du Coran et de la Sounna, composantes essentielles de la religion Musulmane), les habitants de Taouiala ( commune de Taouiala Ksar ou chateau, qui requiert une valeur historique et videmment touristique), les Ouled zirri, les Frachich, les Ouled Mokha, les Rhamnaet dautres fractions.

    Toutes ces population se disent dAflou et sy rencontrent. A lintrieur entre eux, leurs mentalit sont distinctes, variant de lamorphe leffront. A lextrieur, ils sont identiques et dune solidarit couper le souffle !

    Pour Ali les habitants dAflou dit Djebel Amour , forment un chantillon trs reprsentatif de lAlgrie : Des citoyens de toutes les rgions du pays le peuplent et y vivent en harmonie avec les originaires dont ils ont hrit la mentalit. Il est fire dtre natif de cette contre.


    ( Tir du livre : LEDUCATEUR )
    Silhad19@yahoo.fr

    source



    Le pieux village de Sidi-Bouzid

    ---------Beaucoup plus austre, assez pauvre en ressources et en eau, relai entre Aflou et Djelfa, peupl d'environ 1.000 mes, Sidi-Bouzid, chez les Ouled. Mimoun Chraga, est bti autour de la tombe et de la zaoua de son saint ponyme : un chrif idrisside, venu de Fs au dbut du VI"'e sicle de l'Hgire (XII11 C) et dont les descendants sont disperss nombreux non seulement dans le Djebel Amour, mais Bel-Abbs, El Hamel, Mostaganem, Ouled Djellal, et mme au Sous marocain et jusqu' la Mecque en Arabie. Ils viennent visiter sa tombe. La zaoua est rahmania et dpend d'El Hamel. Elle y a envoy ses meilleurs manuscrits anciens et je n'y ai gure trouv qu'une biographie moderne rdige en 1351 (1932) par Si Abouzid ben El Hadj Abilqqcem, sur le saint anctre, qui aurait vcu cent soixante ans, dont quarante Mekka, quarante Fs, quarante en voyage, avant de mourir ici. Il aurait t, me dit-on, disciple de Ahmed Ghazli, frre du grand Ghazli, ce qui est une belle rfrence dans le coufisrne.

    ---------La mosque est trs simple, avec un minaret sommaire constitu par une sorte de cage hauteur d'appui, sur un angle du mur et laquelle on accde par un escalier extrieur. Elle s'lve sur une esplanade d'o l'on dcouvre un admirable et assez tragique panorama vers Znina au nord-est, Laghouat au sud, et Aflou au sud-ouest.

    source




    000

      / 27 2017, 15:49