: 91
    : 07/03/2008

        03 2012, 00:14

    Cheikh Abdelkader Dehah nest plus
    ZAOUIA BOUZIDIA DE KHARROUBA EN DEUIL



    Cest hier, aprs la prire du asr que le dfunt cheikh Dehah Abdelkader a t inhum Kharrouba, sige de la zaoua, en prsence des autorits locales, du prsident de lassociation des zaouas dAlgrie, le Dr Mahmoud Chalal et du matre incontest de lapprentissage moderne du saint Coran, le professeur Mekki Hadj Salah.
    Depuis 1966, le cheikh Hadj Abdelkader Dehah sest vu confier, la mort de son pre, la direction de la zaoua Bouzidia, sise lEst de Mostaganem et prcisment la cit Kharrouba. Le Cheikh navait alors que 18 ans. Et depuis la zaoua a fait du chemin pour devenir une cole coranique moderne et des plus prises du pays.
    Reconnaissant envers la bndiction dAllah et envers les donateurs, le cheikh na jamais cherch aprs les ressources qui font que sa zaoua soit gre de faon satisfaire aussi bien celui qui ne fait que transiter que celui qui y demeurait pour apprendre le saint Coran. Sa plus grande proccupation ntait autre que le livre saint et le dhikr.
    Patriote convaincu, il ne cessa de dnoncer sa vie durant lemprise de la pense occidentale sur les jeunes et moins jeunes dont certains qui se disent de son bord, soit les cheikhs zaouas qui furent un rempart au colonialisme. Et pourtant, le Cheikh tait pour la modernit. Une modernit raisonne. Ainsi, il pouvait sadresser ses ouailles aussi bien dans un arabe haut de gamme dans une mosque que dans la langue de Molire autour dune crme glace avec des jeunes telle enseigne quil convertit lIslam, par un jour dt 2007, une cinquantenaire venue de Sude, pour se dlecter de mer et de soleil, par la simple quation de la rpartition divine des mes dans les corps de ces faibles humains. Lincident laissa bahi le couple accompagnateur et particulirement sur le choix de la dame sadresser limposant Cheikh, quelle na jamais vu auparavant, parmi tant de gens qui dambulaient dans la fracheur de cette nuit dt. Chez le Cheikh, lencyclopdique rudit, passent dans son discours aussi bien les thologiens musulmans que Marx, Voltaire, la franc-maonnerie ou de la Pachamama. Mais aussi, il senquiert de ceux quil aime dont les Hararta de Zemmora quil voulait voir rayonner comme le furent leurs ans. L'amour qu'il portait autrui lui tait si bien rendu. Le cheikh sest teint, avant-hier dans la nuit de samedi dimanche, lge de 64 ans alors quil avait tant donner. Le dfunt a laiss derrire lui une uvre capitale sous le titre attrayant de Edhaya ellami fi tarif menba ennour essati qui est reconnue comme une rponse la pense rtrograde.



    Benatia B.
    Lundi 2 Janvier 2012
    Lu 205 fois

      / 24 2017, 15:21